Les différents parcours qui mènent à la certification

Afin de bien éclairer les nouveaux candidats à l’obtention d’un titre professionnel d’Économiste en construction certifié ou d’Estimateur en construction certifié, nous avons élaboré différents parcours à suivre pour satisfaire les exigences d’accréditation de l’AEÉCQ. Celles-ci peuvent varier d’un candidat à l’autre afin de tenir compte de la formation scolaire de chacun et de son expérience professionnelle dans le milieu de l’estimation de l’industrie de la construction ou autres domaines connexes pertinents. Comme plusieurs parcours sont possibles pour l’obtention d’un titre, l’Association examinera chaque candidature pour déterminer le cheminement le plus adéquat afin de s’assurer que le futur membre possède les connaissances et les aptitudes requises pour répondre aux exigences de qualité professionnelle pour l’obtention d’un titre.

  

·      Parcours 1 : Pour les étudiants provenant « de programmes entièrement reconnus » par l’AEÉCQ.

 

·      Parcours 2 : Pour les étudiants provenant « de programmes partiellement reconnus » par l’AEÉCQ.

 

·      Parcours 3 : Pour les candidats expérimentés provenant du marché du travail.

 

Parcours 1, pour les étudiants de programmes d’estimation entièrement reconnus par l’AEÉCQ

Estimateur de la construction (Certifié AEÉCQ)

Le candidat membre associé ayant satisfait toutes les modalités de la catégorie A1 de 2 520 heures d’exigences d’expérience professionnelle reconnue (EPR) par l’Association selon la répartition montrée au tableau : Exigences d’expérience professionnelle.

·      L’Association reconnais le programme de formation « 221.D0 - Technologie de l’estimation et de l’évaluation en bâtiment voie de spécialisation A – Estimation en construction » donnée dans les collèges et Cégep au Québec. Les finissants de ces institutions qui ont obtenu un diplôme d’études collégiales d’un programme reconnue par l’AEÉCQ ont droit à une exemption totale des exigences académiques de l’Association.

·      Le candidat doit passer un examen pour valider sa connaissance du code de déontologie et d’éthique de l’Association.

·      Obtention du titre : Estimateur de la construction (Certifié AEÉCQ)

·      Acronyme défini : ESCQ.

Économiste de la construction (Certifié AEÉCQ )

·      Le candidat ayant le titre d’estimateur de la construction du Québec (certifié AEÉCQ) ayant satisfait toutes les modalités des catégories A1 et A2 de 2 250 heures chacune, pour un total de 5 040 heures d’exigences d’expérience professionnelle reconnue (EPR) par l’Association selon la répartition montrée au tableau : Exigences d’expérience professionnelle.

·      Le candidat doit passer un examen sur le code de déontologie et d’éthique et réussir avec une note supérieure à 75%.

·      Obtention du titre : Économiste de la construction (Certifié AEÉCQ)

·      Acronyme défini : ECCQ.

v Nous encourageons les étudiants à joindre l’Association au cours de leurs études afin de vérifier les exigences d’accréditation pour l’obtention des titres professionnels.

v Nous recommandons aussi l’adhésion à l’AEÉCQ afin d’avoir accès à leurs ressources, à certaines conférences, formations complémentaires et profiter du réseautage avec les gens de l’industrie offert par l’AEÉCQ.

v Veuillez noter que les candidats qui vise une accréditation d’Économiste de la construction doivent réaliser obligatoirement les apprentissages de formation des catégories A1 et A2 pour un total de 5 040 heures.

Parcours 2, pour les étudiants de programmes partiellement accrédités par l’AEÉCQ

Estimateur de la construction (Certifié AEÉCQ)

·      Le candidat ayant satisfait toutes les modalités de la catégorie A1 de 2 520 heures d’exigences d’expérience professionnelle reconnue (EPR) par l’Association selon la répartition montrée au tableau : Exigences d’expérience professionnelle.

·      Le candidat doit passer un examen par compétence manquante selon le tableau des compétences exigées par l’AÉECQ au niveau ECCQ ou réussir les cours manquants. Réussir un examen sur le code de déontologie et d’éthique avec une note supérieure à 75%.

·      Ou le candidat peut privilégier de parfaire ses connaissances académiques en réussissant les cours manquants dans une institution d’enseignement dûment reconnue par l’AEÉCQ.

·      Obtention du titre : Estimateur de la construction (Certifié AEÉCQ)

·      Acronyme défini : ESCQ

Économiste de la construction (Certifié AEÉCQ)

·      Le candidat ayant le titre d’estimateur de la construction du Québec (Certifié AEÉCQ) ayant satisfait toutes les modalités des catégories A1 et A2 de 2 250 heures chacune, pour un total de 5 040 heures d’exigences d’expérience professionnelle reconnue (EPR) par l’Association selon la répartition montrée au tableau : Exigences d’expérience professionnelle.

·      Le candidat doit passer un examen par compétence manquante selon le tableau des compétences exigées par l’AÉECQ au niveau ECCQ ou réussir les cours manquants. Réussir un examen sur le code de déontologie et d’éthique avec une note supérieure à 75%.

·      Obtention du titre : Économiste de la construction (Certifié AEÉCQ)

·      Acronyme défini : ECCQ

v Nous encourageons les étudiants à joindre l’Association au cours de leurs études afin de vérifier les exigences d’accréditation pour l’obtention des titres professionnels.

v L’Association encourage les candidats à compléter leur formation académique dans une institution d’enseignement reconnue dans le but d’atteindre leur certificat d’estimateur de la construction.

v Nous recommandons aussi l’adhésion à l’AEÉCQ afin d’avoir accès à leurs ressources, à certaines conférences, formations complémentaires et profiter du réseautage avec les gens de l’industrie offert par l’AEÉCQ.

v Veuillez noter que les candidats qui vise une accréditation d’Économiste de la construction doivent réaliser obligatoirement les apprentissages de formation des catégories A1 et A2 pour un total de 5 040 heures.

 

 Parcours 3, pour les candidats expérimentés provenant du marché du travail

Estimateur de la construction (Certifié AEÉCQ)

·      Les candidats expérimentés doivent avoir un minimum de 10 années d’expérience reconnue dans le domaine de l’estimation de la construction.

·      Les candidats doivent satisfaire toutes les modalités de la catégorie A1 de 2 520 heures d’exigences d’expérience professionnelle reconnue (EPR) par l’Association selon la répartition montrée au tableau : Exigences d’expérience professionnelle.

·      Le candidat doit passer un examen par compétence selon le tableau des compétences exigées par l’AÉECQ au niveau ESCQ pour valider ses connaissances techniques, éthiques, déontologiques et valider sa formation globale. Réussir avec une note supérieure à 75%.

·      Obtention du titre : Estimateur de la construction (Certifié AEÉCQ)

·      Acronyme défini : ESCQ

Économiste de la construction (Certifié AEÉCQ)

·      Le candidat ayant le titre d’estimateur de la construction (certifié AEÉCQ) et ayant satisfait toutes les modalités des catégories A2 de 2 520 heures d’expérience professionnelle reconnue (EPR) par l’Association selon la répartition montrée au tableau : Exigences d’expérience professionnelle.

·      Le candidat doit passer un examen lequel vise à l’évaluation d’un projet complet d’estimation de la construction avec une note de passage supérieure à 75%.

·      Obtention du titre : Économiste de la construction du Québec (Certifié AEÉCQ)

·      Acronyme défini : ECCQ.