Bienvenue sur le site de l'Association des estimateurs et des économistes de la construction du Québec.

Cette association regroupe les professionnels qui exercent les professions d'économiste de la construction et d'estimateur de la construction.

Nous vivons une époque où la compétence des différents intervenants de l'industrie de la construction à réaliser des projets est remise en doute par les donneurs d'ouvrages et par la société en général.

On entend parler de corruption, de collusion, de dépassement de budgets, de retard dans la réalisation des projets, d'extra aux contrats. On a une impression générale que l'industrie est gérée par des incompétents.

Le principal problème vient en partie du fait que les responsabilités sont souvent données aux mauvaises personnes.

Les architectes sont formés pour concevoir l'architecture des projets. C'est-à-dire développer un projet qui répond aux besoins du donneur d'ouvrage, aux exigences des codes de construction et aux besoins de la société.

Il en est de même pour les ingénieurs.

La plupart de ces professionnels ne sont pas formés pour évaluer les coûts des projets, les échéanciers de ceux-ci, ni les aspects administratifs qui sous-tendent la réalisation d'un projet. Seule l'École de technologie supérieure de Montréal (ÉTS) inclut dans le curriculum de ses ingénieurs en construction une formation dans ces domaines.

Les donneurs d'ouvrages se sont traditionnellement fiés aux architectes dans le cas des bâtiments et aux ingénieurs dans le cas des travaux de génie civil pour gérer ces derniers aspects.

Cette situation fait en sorte que la compétence n'est pas toujours au rendez-vous et qu'en plus certains professionnels se trouvent parfois en conflit d'intérêts. Certains donneurs d'ouvrages tentent de régler ce problème en déléguant les responsabilités de coût, d'échéancier et de gestion des clauses administratives à un autre professionnel qui ne serait pas en conflit d'intérêts et qui aurait les compétences nécessaires. La question se pose alors : qui sont les professionnels compétents pour exécuter ces tâches ?

Face à ce vide, certains individus dans la société ont développé des compétences particulières pour bien gérer ces derniers aspects de la réalisation d'un projet. Étant donné que la compétence de ces individus est acquise par l'expérience et par la formation continue il n'existait pas de façon simple pour un donneur d'ouvrage d'identifié ces individus.

Les estimateurs en construction qui œuvrent principalement auprès des entrepreneurs en construction recherchaient également une organisation qui pouvait attester de leur compétence afin de les démarquer face à certains individus dont la compétence n'est pas toujours au rendez-vous. Les employeurs souhaitent aussi cette reconnaissance.

L'AEÉCQ a été créée pour résoudre ces deux problèmes. Depuis 1973, cette association a établi les critères de compétence requis pour être un estimateur ou un économiste de la construction compétent. À travers un processus rigoureux de sélection, elle certifie la compétence des individus à deux niveaux : L'économiste de la construction et l'estimateur de la construction. Jusqu'à tout récemment les individus reconnus par notre association pouvaient porter les titres d'économiste en construction agréé (ÉCA) et d'estimateur en construction certifié (ECC).

Ces titres étant réservés par une association nationale à laquelle nous ne sommes plus affiliés, nos membres dont la compétence aura été reconnue par notre processus de certification porteront à l'avenir les titres d'économiste de la construction (Certifié AEÉCQ) et estimateur de la construction (Certifié AEÉCQ). Nous croyons que ces désignations représentent mieux la réalité de l'industrie québécoise dans laquelle exercent des gens souvent compétents, mais dont la compétence n'a été vérifiée par aucune organisation et d'autres qui ont décidé de faire reconnaitre leur compétence.

Afin d'aider ceux qui désirent acquérir les compétences nécessaires pour être certifiées par notre association et qui n'ont pas eu l'occasion d'acquérir les compétences par l'apprentissage ou la formation continue, nous avons créé en collaboration avec l'École de technologie supérieure, un certificat de 30 crédits en estimation et économie de la construction. Nous avons également été consultés pour la préparation des programmes en estimation de la construction qui sont proposés par les CÉGEPS. Nous devrions sous peu accréditer plusieurs de ces programmes qui répondent à nos critères de certification.

Vous trouverez sur ce site les critères que nous utilisons pour nous assurer qu'un individu a acquis les connaissances nécessaires et l'expérience pratique dans les différents domaines reliés à l'économie et à l'estimation de la construction.

Nous nous assurons également que nos membres maintiennent leur compétence à jour en offrant des conférences, un congrès annuel avec des conférenciers de haut calibre et bientôt des formations spécifiques.

Comme président, j'espère que ceux qui consulteront notre site décideront de se joindre à nous pour faire reconnaitre leur compétence et nous aider à promouvoir les professions d'économiste et d'estimateur de la construction.

Le président,

Jean Paradis, ing., économiste de la construction (Certifié AEÉCQ)