Nouvelles de l'AEÉCQ

LES DIFFÉRENTS PARCOURS QUI MÈNENT À LA CERTIFICATION

Afin de bien éclairer les nouveaux candidats à l’obtention d’un titre professionnel d’Économiste en construction certifié ou d’Estimateur en construction certifié, nous avons élaboré différents parcours à suivre pour satisfaire les exigences d’accréditation de l’AEÉCQ.

Celles-ci peuvent varier d’un candidat à l’autre afin de tenir compte de la formation scolaire de chacun et de son expérience professionnelle dans le milieu de l’estimation de l’industrie de la construction ou autres domaines connexes pertinents. Comme plusieurs parcours sont possibles pour l’obtention d’un titre, l’Association examinera chaque candidature pour déterminer le cheminement le plus adéquat afin de s’assurer que le futur membre possède les connaissances et les aptitudes requises pour répondre aux exigences de qualité professionnelle pour l’obtention d’un titre.

Parcours 1 : Pour les étudiants provenant « de programmes entièrement reconnus » par l’AEÉCQ. Parcours 2 : Pour les étudiants provenant « de programmes partiellement reconnus » par l’AEÉCQ. Parcours 3 : Pour les candidats expérimentés provenant du marché du travail.

Visionnez la vidéo

Les valeurs de l'Association sont certainement l'intégrité et le professionnalisme. C'est ce qui résume ce que c'est, l'Association.

 

L'Association des estimateurs et des économistes de la construction du Québec (AEÉCQ) est une organisation qui regroupe les professionnels qui exercent les professions d'économiste de la construction et d'estimateur de la construction au Québec.

 

La mission de l'Association des estimateurs et des économistes de la construction du Québec est de promouvoir le développement de la profession au niveau provincial et d’assurer le niveau de formation et de compétence de ses membres en conformité avec les critères établis.

 

Visionnez la vidéo

L'AEÉCQ a participé à une rencontre le 5 septembre 2019 avec les autres associations et organismes pour discuter de cette initiative. L'AEÉCQ appuie pleinement cette démarche fort porteuse pour l'industrie de la construction. 

Lisez le communiqué de presse ici.

L’intelligence artificielle et le bâtiment de demain

De la même manière qu’elle s’intègre dans le développement du véhicule autonome, la technologie frappe à la porte de nos bâtiments. Désormais l’Intelligence artificielle associée aux nouveaux instruments informatiques permet, par l’entremise de capteurs et autres outils de contrôle, au bâtiment de s’autodiagnostiquer, d’optimiser sa consommation énergétique et son occupation. L’immeuble connecté offre de nouvelles opportunités au promoteur, comme à l’architecte et à l’habitant.

En associant l’intelligence artificielle au secteur du bâtiment, tous les intervenants veulent participer à l’amélioration de l’environnement bâti lequel passe par la mise en place de systèmes pouvant prédire la consommation énergétique et donc d’anticiper les mesures à prendre pour la diminuer tout en assurant le confort des usagers. Le défi est donc de mieux la gérer afin de permettre une meilleure utilisation possible pour l’ensemble de la société, le développement de nos villes et la protection de l’environnement. De cette utilisation optimale des ressources naît un concept fondamental qui est de la juste répartition de cette énergie laquelle passe nécessairement par le concept de connectivité du réseau et des bâtiments laquelle devient complexe à gérer. C’est ici qu’intervient l’IA afin de mieux aiguiller la répartition de l’énergie laquelle permet de réunir et de stocker des informations sur les usages au sein du bâtiment, d’en augmenter l’efficacité et d’en diminuer l’empreinte écologique.

Une autre facette de l’IA pour le bâtiment et le secteur de l’immobilier est de permettre l’automatisation de certaines tâches comme la gestion des accès et des équipements liés à la mobilité interne du bâtiment. Bref, nous sommes aux premiers balbutiements d’une course à l’innovation laquelle doit être au service de la collectivité et de ses habitants.

Dans le cadre de notre congrès annuel, nous voulons donc rassembler les différents acteurs de la société tels que les promoteurs, les représentants des gouvernements, professionnels et autres autour des perspectives d’avenir offertes par l’Intelligence artificielle et de l’importance de bâtiments connectés, adaptables et humains.

Michel Cournoyer, architecte , ECCQ
Économiste de la construction (Certifié AEÉCQ)

Si vous avez manqué la conférence du 21 mars:

Télécharger le fichier PDF

Le 10 février 2016, deux représentants de l'AEÉCQ, Michel Cournoyer, directeur du comité éducation et Hervé Couture, directeur du comité marketing se sont rendus au cégep André-Laurendeau pour y rencontrer les étudiants. Une quarantaine d'étudiants en technologie d'architecture et en technique de génie civil y étaient présents.

C'est avec plaisir que nous vous invitons à rejoindre notre nouveau groupe LinkedIn.